RSS

La diaspora Jamaïcaine

27 Jan

Depuis la fin de la première guerre mondiale, plus d’un million de Jamaïcains ont émigré, spécifiquement vers le Royaume-Uni, les USA et le Canada. Bien que cette émigration se soit quelque peu tassée ces dernières années, cette diaspora Jamaicaine reste très dynamique.

Les émigrants Jamaïcains ont émigré en premier lieu vers la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale. A partir de 1965, lorsque celle-ci a freiné l’immigration de ses ressortissants du Commonwealth, les Jamaïcains ont commencé à émigrer directement vers les USA, le Canada, les autres îles de la Caraïbe, l’Amérique centrale et du sud (principalement le Panama et la Colombie) et même l’Afrique (majoritairement l’Ethiopie et l’Egypte).

Le Royaume Uni

Le Royaume Uni a une forte diaspora Jamaicaine, qui représente la plus grande partie de la communauté caribéenne britannique.

Même si la grande majorité se trouve à Londres, on retrouve de fortes concentrations de population Jamaicaine ou d’origine Jamaicaine, dans d’autres grandes villes telles que Liverpool, Birmigham, Nottingham, Manchester, Bristol, Leeds.

Les Jamaicains sont aussi présents en Irlande, principalement à Dublin.

Londres

On estime à 4% le nombre de Londoniens Jamaicains ou d’origine Jamaicaine. La majorité est de la 3ème voire 4ème génération de britanniques noirs caribéens. Actuellement, le groupe ethnique minoritaire qui s’accroit le plus est celui des métis jamaicains (unions de blancs et de jamaicains).

La plus grande concentration de Jamaicains se trouve dans les agglomérations du sud de Londres tels que Lambeth, Lewisham & Croydon. Brixton est notamment la plus connue des communautés Jamaicaine et Caribéenne en général.

Toutefois, on dénombre de grandes communautés jamaicaines dans le nord (Tottenham), le nord-ouest (Harlesden) et l’est (Hackney) de Londres.

Le dernier week-end du mois d’août a lieu chaque année le carnaval de Notting Hill, 2ème carnaval du monde après celui de Rio de Janeiro. Notting Hill  et ses environs a une forte population caribéenne venant de Trinidad& Tobago (créateurs du carnaval), Barbade, Antigua qui avec les Jamaicains, ont fait de ce carnaval un événement festif, populaire et international.

Les USA

Des concentrations d’émigrés jamaicains dans bon nombres de grandes villes des Etats-Unis :

New York City, Buffalo, Miami, Atlanta, Orlando, Tampa, Baltimore, Washington, D.C., Houston, Philadelphia, Hartford, Providence, Rhode Island et Los Angeles.

New York City accueille la plus grande diaspora jamaicaine des USA. Cette diaspora est surtout concentrée dans les quartiers de Brooklyn (le long des avenues Flatbush, Nostrand et Utica), le Bronx, le Queens.

Par exemple, les avenues Flatbush, Nostrand et Utica regorgent sur des kilomètres de restaurants jamaicains, de marchés de fruits et légumes et autres commerces, de boites de nuits et de quartiers résidentiels.

Canada

La majorité des immigrants d’origine jamaïcaine vivant au Canada sont arrivés là-bas au cours des trois dernières décennies.  Les Canadiens d’origine jamaïcaine constituent  le quatrième plus grand groupe ethnique non européen au Canada, après les  communautés chinoises, indiennes d’Asie et philippines.

85 % d’entre eux habitent en Ontario, la plus peuplée des provinces du Canada, dans le centre-est du pays, majoritairement anglophone.

En Ontario, ils sont majoritairement installés dans la capitale de la province, Toronto (environs de Etobicoke, North York, Scarborough)et un peu à Ottawa, capitale du Canada.

On les retrouve dans une moindre mesure dans des villes telles qu’Hamilton, Montreal et Vancouver.

La communauté jamaicaine a une influence certaine sur la vie culturelle de Toronto. Le Caribana Fest qui célèbre la culture caribéenne dans son ensemble est un événement annuel dans la ville initiée par les ressortissant de Trinidad&Tobago, Grenade et de Jamaique. La parade carnavalesque se déroule le 1er samedi du mois d’août. Le Jamaica Day (jour de la Jamaique) est en juillet, quant à la parade « Jesus in the City » (Jesus dans la ville), elle attire grand nombre de chrétiens jamaicains. Le reggae et le dancehall sont très populaires au sein de la jeunesse de Toronto.

(Trad.KZ)

Sources : Jamaican Diaspora

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 27, 2012 dans Club de lecture, Jamaïque

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :